Aller au contenu principal
  • Burkina Faso / Unité - Progrès - Justice

Siméon SAWADOGO


  •  
  • Nom : SAWADOGO
  • Prénom : Siméon
  • Diplôme :
  • Situation de famille : Marié

Le Ministre

Biographie


Titulaire d’une maîtrise en sociologie de l’Université Joseph Ki Zerbo de Ouagadougou, Siméon Sawadogo est né le 14 mai 1958 à Sabcé dans la province du Bam. Ministre d’Etat, Ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Cohésion sociale, Siméon Sawadogo est un homme pétri d’expérience dans le domaine de l’administration du territoire et la décentralisation.
Son cursus scolaire débute à l’Ecole primaire de Sabcé de 1966 à 1972 où il obtient le Certificat d’Etudes Primaires Elémentaire (CEPE). 
De 1972 à 1977, il est inscrit au Petit Séminaire Notre Dame d’Afrique de Koudougou où il séjourne de la 7ème à la 3ème   et décroche le Brevet d’études du premier cycle (BEPC). Il poursuivra ses études en classes de 2nde et 1ère à l’Inter séminaire Saint Pierre – Saint Paul de Kossoghin à Ouagadougou de 1977 à 1979. 
Il est admis au Baccalauréat série A4 au Lycée Newton de Ouagadougou (1979-1981).
De 1986 à 1988 à l’Université de Ouagadougou, Siméon Sawadogo décroche un DEUG II en sociologie puis une licence en sociologie dans la même université de 1988 à 1990. 
En 1998, il obtient avec la mention très bien son diplôme de Maîtrise en sociologie à l’Université de Ouagadougou. Sa soutenance de mémoire a porté sur le thème : « Théorie et pratique de la décentralisation et pouvoir socio-politique traditionnel : étude de cas de la commune de Kaya ».
Expérience professionnelle et politique 

Il a débuté sa carrière à la fonction publique en tant qu’instituteur des écoles du primaire en 1982 à l’école de Nazoanga (Nanoro). Il occupera de 1983 à 1984 le poste de directeur de l’école de Soumassi (Nanoro), province du Boulkiemdé. 
Avec l’avènement de la Révolution démocratique et populaire, Siméon Sawadogo est affecté de 1984 à 1988 dans la capitale au Secrétariat général national des Comités de défense de la Révolution (SGN-CDR). Il assurera la formation politique des structures en français et en langues nationales en tant que directeur de l’Ecole de formation politique en langues nationales (11 01 et 11 02). 
Sous le Front populaire de 1988 à 1990, au Département politique, il a en charge l’animation et la formation politique des structures déconcentrées au sein de la Coordination nationale des structures populaires. 
De 1990 à 1991, Siméon Sawadogo est mis à la disposition du Secrétariat à l’organisation du Front Populaire au Département planification et formation. A ce poste, il est chargé d’assurer la formation politique des membres des structures.
De 1991 à 1992, il est affecté au ministère délégué à la Présidence du Faso, chargé des réformes économiques, au Département suivi des réformes socio-économiques et il y assure le suivi de la mise en œuvre des réformes économiques.
De 1992 à 1994, il se retrouvera au Premier Ministère puis au ministère des Finances et du Budget.  Il y occupe le poste de Chargé d’Etudes pour la Dimension Sociale de l’Ajustement (DSA) au Secrétariat Technique Permanent du Programme d’Ajustement Structurel (STP/PAS), avec pour mission le suivi de la mise en œuvre du Programme d’Ajustement Structurel tout en veillant particulièrement à atténuer les effets sociaux du programme (santé, éducation, emploi, groupes vulnérables…).
En 1994, il rejoint le ministère de l’Administration Territoriale comme Haut-Commissaire de la Province de l’Oubritenga à Ziniaré, puis une année après Haut-Commissaire du Sanmatenga à Kaya soit de 1994 à 1997. 
Siméon Sawadogo a été ensuite élu député et a siégé à l’Assemblée Nationale pendant dix ans, de 1997 à 2007. A la Représentation nationale, il a occupé plusieurs fonctions dont celles de secrétaire parlementaire, président du Groupe Parlementaire CDP, président de la Commission des Affaires Etrangères et de la Défense (CAED, point focal pour le plan stratégique de développement du Parlement (PSDP). 
Le député Siméon Sawadogo a également été membre au compte de l’Assemblée Nationale, du Conseil National du Mécanisme Africain d’Evaluation par les Pairs (CN/MAEP) et membre du Comité Exécutif de l’Union Parlementaire Africaine. 
Après son mandat à l’hémicycle, le ministre d’Etat, signe son retour au ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, en tant que gouverneur de la Région du Centre-Est à Tenkodogo (2007-2011). Il est nommé le 20 février 2017 ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation et le 21 janvier 2019, ministre d’Etat, ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Cohésion sociale. Il est fait Chevalier de l’Ordre National puis, Officier de l’Ordre de l’Etalon. Siméon Sawadogo est marié et père de quatre (04) enfants. Il parle le français, le mooré et l’anglais.

Autres réalisations
•    1999 : Etudes au Département d’Etat des États-Unis d’Amérique dans le cadre du Programme spécial d’études sur le processus   législatif des Etats-Unis d’Amérique. Les études ont été effectuées dans cinq (05) localités : Washington DC, le Colorado, la Californie, la Louisiane et la Pennsylvanie.
•    2004 : Consultant pour « un appui du PNUD aux acteurs de la gouvernance au Burkina Faso pour le VIème forum de la gouvernance en Afrique et sur le Mécanisme Africain d’Evaluation par les Pairs (MAEP) ».

•    2005 : Communication sur « le contrôle démocratique des forces de défense et de sécurité : cas du Burkina Faso » dans le cadre du colloque international sur « l’Intégration des forces armées et de sécurité dans les sociétés démocratiques » à Cotonou (Bénin)- Fondation Konrad ADENAUER.
•    2005 : Participation au séminaire pour hauts responsables à Gaberonne, Botswana, organisé par le Centre d’Etudes Stratégiques de l’Afrique (CESA) des Etats-Unis d’Amérique sur le développement de la sécurité.