Aller au contenu principal
  • Burkina Faso / Unité - Progrès - Justice

Fête de la Tabaski : Une célébration sous le signe de la cohésion et de la solidarité avec les déplacés

L’Aïd el Kébir, connue également sous le nom Tabaski, a été célébrée le vendredi 31 juillet 2020 au Burkina Faso. A la place de la Nation de Ouagadougou, le ministre d'Etat, ministre en charge du culte religieux, Siméon Sawadogo a conduit une délégation ministérielle aux fins de manifester la solidarité de l’exécutif avec la communauté musulmane.

La fête de la Tabaski selon la tradition islamique, commémore la soumission d'Ibrahim à Dieu. Elle est symbolisée par l'épisode où Ibrahim accepte d'offrir son fils unique Ismaël en sacrifice.

 

La commémoration de cet acte de foi du père de tous les croyants qu'est Ibrahim est pour le ministre d'État Siméon Sawadogo, un tremplin pour recueillir davantage de grâces pour la paix, la sécurité et la santé au Burkina Faso.

"Je voudrais me réjouir avec la communauté musulmane à l’occasion de la fête du Sacrifice. Le Burkina Faso a toujours compté sur la prière des croyants pour faire face aux défis qui l'assaillent" a laissé entendre le ministre d'État Siméon Sawadogo.

Dans le prêche qu'il a donné, l’imam Abdallah Ouédraogo a indiqué que l'Aïd el Kébir constitue un moment béni où tous les fidèles musulmans dans la mesure du possible sont invités à sacrifier un animal sain et sans défaut à l'honneur d'Allah. Le sacrifice peut être accompli durant les trois jours après la Tabaski avec au choix, un mouton, une chèvre, un bœuf, ou un chameau. Il a exhorté les fidèles musulmans à œuvrer pour la cohésion sociale, la solidarité avec les pauvres et les personnes déplacées internes du fait de l’insécurité. Il a également insisté sur le devoir de tout musulman de vivre dans la piété. Il a par ailleurs appelé les fidèles musulmans à œuvrer pour des élections apaisées.

C'est par des bénédictions et des invocations pour la paix, la santé et la sécurité au Burkina Faso que l'Iman Ouédraogo a terminé son prêche.

Direction de communication et de la presse ministérielle