Aller au contenu principal
  • Burkina Faso / Unité - Progrès - Justice

Direction Générale des libertés publiques : Une opération Zéro récépissé dans les casiers du guichet unique.

La Direction générale des libertés publiques et des affaires politiques (DGLPAP) procède du jeudi 23 au vendredi 24 juillet 2020, à une fermeture exceptionnelle du guichet unique des organismes à but non lucratif (OBNL) pour raison d’inventaire. L’objectif de cette opération casier vide est d’insuffler une dynamique nouvelle au traitement des dossiers d’association.

 

En moyenne, plus de 2500 récépissés sont délivrés par an pour la constitution des associations au sein du guichet unique OBNL. Cette activité participe de l’expression des libertés publiques au Burkina Faso. Toutefois, la récurrence des non retrait de récépissés pose des difficultés de conservation. A travers la fermeture exceptionnelle pour 48 h, le ministère veut évacuer les récépissés signés et non encore récupérés pour éviter leur détérioration, traiter les dossiers en instance et diligenter leur traitement. En prélude à la suspension des services du guichet unique, un système d’appel des promoteurs d’association a été mis en place pour les informer de l’opération et les inviter à retirer les documents de reconnaissance de leurs associations. A l’issue des 48 h, la direction générale des libertés publiques et des affaires politiques entend réorganiser ses services pour intégrer l’orientation et l’accompagnement des usagers dans la constitution de leurs dossiers.

Un réaménagement qui vise, à toute fin pratique, la limitation du délai de traitement des dossiers à 45 jours au lieu de deux mois comme indiqué dans la loi N° 064-2015/CNT portant liberté d’association au Burkina Faso. Pour le Directeur général, Bruce Emmanuel Sawadogo, cet engouement pour le retrait des récépissés, dont les usagers font montre depuis l’annonce à la date du 21 juillet 2020, permettra à la DGLPAP d’affiner ses données de contrôle : « l’appel aux responsables d’association pour le retrait des récépissés de leurs associations a été bien reçu par ces derniers au regard de l’engouement.  Cela va nous permettre de procéder à des contrôles et à la production de statistiques fiables relativement au processus ». Une situation qui réjouit le chef de service du guichet unique des organismes à but non lucratif, Rasmata Ouédraogo, selon qui, l’opération  permettra de fluidifier les services. « Les étagères d’archivage des dossiers d’association se vident depuis le début de l’opération et cela nous satisfait. Nous saisirons l’opportunité pour donner plus de célérité aux prestations du guichet», a-t-elle laissé entendre.

                                          La Direction de la Communication et de la presse ministérielle