Aller au contenu principal
  • Burkina Faso / Unité - Progrès - Justice

Commémoration de la journée internationale des droits de la Femme dans la région du centre-nord

Poursuite

Commémoration de la journée internationale des droits de la Femme dans la région du centre-nord

« La femme a un rôle primordial dans la lutte contre l’insécurité que nous vivons au Burkina Faso », dixit Siméon Sawadogo, ministre d’Etat, ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Cohésion sociale

 

La célébration de la journée internationale des droits de la femme dans la région du Centre-nord, s’est déroulée le 8 mars 2019 à Kaya. La cérémonie de commémoration marquant la 162e journée a été placée sous le patronage du ministre d’Etat, ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Cohésion sociale, Siméon Sawadogo. En compagnie de son collègue le ministre en charge de l’énergie, Béchir Ismaël Ouédraogo et des autorités locales, le ministre d’Etat, Siméon Sawadogo a réaffirmé l’importance de la contribution des femmes dans la lutte contre l’insécurité et pour le développement du Burkina Faso.   

 

« Contribution de la femme à l’édification d’un Burkina Faso de sécurité, de paix et de cohésion sociale », c’est sous ce thèmes que toutes les femmes du Burkina Faso commémorent la journée internationale des droits de la femme.

Pour le ministre d’Etat, la femme étant au cœur de la transmission de la vie, de l’éducation et du savoir vivre, est une solution contre le terrorisme, l’incivisme et tous les maux qui affectent gravement la cohésion sociale.

« Nous sommes venus au nom du gouvernement accompagner, le gouverneur et toutes les femmes de la région du Centre-nord, parce que nous croyons que la femme est une solution face aux défis sécuritaires qui entravent le développement de notre pays. Par l’éducation, les conseils et la sensibilisation, la dénonciation des actes répréhensibles, les femmes peuvent changer le cours des évènements et être des vectrices de développement », a-t-il affirmé.

« Le thème de la présente commémoration est assez important pour nous dans la mesure où notre pays connait des actes de terrorisme, des destructions de commissariats, de brigades de gendarmerie et des écoles. La contribution de la femme en tant que mère, éducatrice et conseillère est très attendue » a-t-il ajouté.

Embouchant la même trompette, les différents intervenants qui se sont relayés à la tribune ont reconnu le rôle irremplaçable de la femme dans la construction de la cohésion sociale et la promotion de la paix.

Notons que le ministre d’Etat a saisi l’occasion de cette célébration pour apporter un soutien au Conseil départemental de secours d’urgence (CODESUR) de Korsimoro. Ce soutien composé d’un lot de matériels informatiques et des rames de papier est selon lui, un geste du gouvernement pour permettre au CODESUR de Korsimoro durement éprouvés par les évènements de Yirgou, de pouvoir continuer à fonctionner.

 

 

 

Direction de la communication et de la presse ministérielle du MATDC