Médiation gouvernementale

Mission de médiation gouvernementale à Barimagou/Kantchari : Les Gourmantchés s’engagent à aider les Peulhs à reconstruire leurs concessions

Conduite par le Secrétaire d’Etat chargé de la Décentralisation, Alfred Gouba, une délégation gouvernementale était le 26 avril 2018 dans le village de Barimagou dans la commune de Kantchari

pour une mission de médiation. Cette visite fait suite aux violences communautaires intervenues dans la nuit du 14 au 15 avril 2018 entre les communautés gourmantché et peulh occasionnant un mort et de nombreux déplacés.

Présenter les condoléances du gouvernement à la famille éplorée, œuvrer pour que les deux communautés puissent se pardonner et envisager le retour des déplacés, tel était l’objectif de la mission de médiation gouvernementale. La délégation était composée du Secrétaire d’Etat chargé de la Décentralisation, Alfred Gouba, du Secrétaire d’Etat chargé de la recherche scientifique et de l’innovation, Urbain Coulidiati, du conseiller spécial du président du Faso Mathias Tankoano, des représentants des ministères de l’Administration territoriale, de la Solidarité nationale et de la Sécurité, ainsi que les autorités locales.

Une foi sur place, la mission gouvernementale est allée tout d’abord dans la famille éplorée afin de traduire la compassion du président du Faso et du gouvernement et présenter ses condoléances suite au drame qui emporté l’un des leurs. Ensuite, elle s’est rendue sur le sites des concessions de la communauté peulh ouu, tout est parti en fumée. Le clou de la mission de médiation gouvernementale interviendra avec un entretien qui a regroupé les deux communautés dans la cour de l’école primaire publique du village.

Là, prenant la parole, le chef de la délégation, Alfred Gouba a tenu à saluer la disposition d’esprit au dialogue des uns et des autres. Il a remercié toutes les personnes ressources notamment les sages, les autorités administratives locales, les forces de sécurité dont l’action concertée a permis de juguler la crise. Il a aussi traduit les salutations du gouvernement à l’endroit des populations ainsi que sa hâte de tourner cette page de crise pour aller sur les chantiers du développement.

S’exprimant dans la langue locale, Urbain Coulidiati, secrétaire d’Etat chargé de la recherche scientifique et de l’innovation ainsi que Mathias Tankoano, conseiller spécial du président du Faso, ont livré le message du chef de l’Etat qui est somme toute, un appel à la cohésion sociale, au pardon et à la réconciliation, gages de tout développement.

Les représentants des deux communautés ont également pris la parole pour déplorer cette crise qui a mis à rude épreuve leur vivre-ensemble et ont remercié tous les acteurs qui ont œuvré au retour de la paix.

C’est à l’issue de ces interventions que la délégation gouvernementale a annoncé les conclusions de ses concertations avec les sages. Il s’agit du pardon accepté par les deux communautés et leur désir de tourner la page notamment par le retour à Barimagou des personnes déplacées ce jour même, pour ceux qui le souhaitent et l’engagement de la communauté gourmantché à aider les peulhs pour la reconstruction de leurs concessions. La mission s’est achevée par la visite des populations déplacées dans la commune de Kantchari.

A noter qu’avant cette étape, le gouvernement à travers le Comité National de secours d’urgence (CONASUR) a essayé de parer au plus pressé notamment en logeant les déplacés et en entamant le dialogue grâce aux autorités locales et aux personnes ressources, afin que les cœurs s’apaisent.

En rappel, une altercation impliquant deux personnes des communautés peulh et gourmantché a conduit au décès du gourmancthé, occasionnant des violences communautaires. Ainsi, 12 concessions appartenant à 29 ménages de la communauté peulh sont détruites par les flammes et l’on compte 227 personnes déplacées.

Direction de la communication et de la Presse du MATD

Photos

 
 
 
 
 
 

Video

videoL'invité du jour sur africa 24