SCHEMAS DIRECTEURS D'AMENAGEMENT

Six villes voient leurs Schémas Directeurs d'Aménagement et d'Urbanisme (SDAU) adoptés. KAYA a abrité du 03 au 06 février 2014, un atelier technique d'examen et d'adoption des SchémasDirecteurs d'Aménagement et d'Urbanisme (SDAU) de six villes du BURKINA. Ce sont Kaya, Fada N'Gourma, Gaoua, Tenkodogo, Ouahigouya et Manga. Les travaux de cette session étaient pilotés par le Secrétariat Permanent de la Commission Nationale d'Aménagement et de Développement Durable du Territoire (SP/CNADDT), une des chevilles ouvrières du Ministère de l'Aménagement du Territoire et de la Décentralisation (MATD). Instrument de planification à moyen et long termes, le Schéma Directeur d'Aménagement et d'Urbanisme (SDAU)

est un cadre institutionnel qui sert à fixer les orientations du développement des agglomérations urbaines. En 2011, grace à un financement dans le cadre du projet pôles régionaux de développement, le Ministère de l'Habitat et de l'Urbanisme a élaboré au total douze (12) Schémas Directeurs d'Aménagement et d'Urbanisme au profit de 12 villes (chefs lieux de région) à savoir Bobo-Dioulasso, Banfora, Koudougou, Dédougou, Dori, Ziniaré, Tenkodogo, Fada n'Gourma, Manga, Kaya, Gaoua et Ouahigouya. Mais aux termes de la loi 034-2012/AN portant RAF, le ministère en charge de l'urbanisme, préalablement à l'élaboration du schéma directeur d'aménagement et d'urbanisme, détermine les limites dudit schéma en collaboration avec les minist?res en charge de léadministration territoriale, de l'environnement, de la promotion de la femme et de celui des droits humains. Autrement dit, les schémas directeurs d'aménagement et d'urbanisme comme le prévoit la loi portant RAF, doivent être soumis à examen et adoption par la Commission Nationale d'Aménagement du Territoire, d'oû la tenue de cet atelier de KAYA.

La rencontre, faut-il le rappeler, s'est ouverte sous la présidence du Ministrede l'Aménagement du Territoire et de la Décentralisation. Tout en souhaitant que la collaboration entre le MATD et  les autres départements ministériels se poursuive, Toussaint Abel COULIBALY a tenu à rappeler que l'aménagement du territoire est une politique de planification spatiale qui consiste en une meilleure répartition des populations et des activités en tenant compte des potentialités du milieu naturel, des contraintes techniques, socio-économiques et environnementales du territoire. Cette politique est mise en oeuvre à travers des instruments d'aménagement et de développement durable dont le Schéma Directeur d'Aménagement et d'Urbanisme (SDAU). Présent à cet atelier, le représentant du Maire de la commune de Kaya, en la personne du 1er adjoint, a souligné la nécessité de l'élaboration des SDAU pour un meilleur encadrement du  développement urbain des villes du Burkina Faso. Samdpawendé OUEDRAOGO a surtout émis le voeu de voir la concrétisation du SDAU de la ville de Kaya le plus tôt possible.

De l'examen et de l'adoption des SDAU

Dans les actes, il s'est agit pour la vingtaine de membres de la commission, avec à leur tête le Secrétaire Général du Ministère de l'Aménagement du Territoire et de la Décentralisation (MATD) Jean-Baptiste LANSOMDE, par ailleurs Président de la Commission Nationale d'Aménagement et de Développement Durable du Territoire (CNADDT), de :

  • vérifier la procédure d'élaboration des SDAU selon les termes du décret n°2007-490/PRES /PM/MHU/MATD/MEF portant conditions d'élaboration, d'adoption et de révision des Schémas Directeurs d'Aménagement et d'Urbanisme;
  • vérifier la cohérence des propositions d'aménagement des SDAU par rapport aux orientations du SNADDT ;
  • analyser la cartographie des différents documents ;
  • formuler des suggestions et recommandations visant à garantir la cohérence et l'opérationnalité des dits schémas.

Le Directeur de la Planification et de la Recherche Urbaines de la Direction Générale de l'Urbanisme et des Travaux Fonciers a présenté les SDAU. Marc G. OUEDRAOGO a tout d'abord expliqué la procédure d'élaboration des SDAU avant de présenter l'articulation entre les SDAU et les Outils d'Aménagement du Territoire (OAT).

Dans son intervention, le Directeur de la Planification et de la Recherche Urbaines n'a pas manqué de souligner l'implication des acteurs locaux dans la phase d'élaboration, par les consultants en charge des études. Ce que les membres de la commission nationale ont positivement apprécié, ainsi que les  différentes étapes suivies. La commission nationale a également constaté que les orientations du Schéma National d'Aménagement et de Développement Durable du Territoire (SNADDT) ont été prises en compte sur l'ensemble des SDAU et la délimitation des différents périmètres des SDAU a été opérée dans un souci de conformité aux textes en vigueur.  

Toutefois, sur l'ensemble des SDAU (Kaya, Ouahigouya, Gaoua, Fada N?Gourma, Tenkodogo et Manga), les membres ont noté des omissions.

Pour ce qui est des observations de fond, elles ont surtout porté sur les cartes qui nécessitent une harmonisation entre les légendes et les cartes à travers :

  • la précision des sources de la base de données des cartes ;
  • la précision des dates des données sur les cartes ;
  • l'indication des numéros des cartes ;
  • l'indication des communes limitrophes des communes urbaines (sur les cartes relatives à la situation géographique de la commune) ; 
  • l'harmonisation des couleurs des cartes tout en évitant la couleur blanche ;
  • la précision du numéro des routes nationales sur les cartes.

En outre, la commission a souligné la prise en compte de la petite faune d'une part et la perte des terres cultivables par les populations dans les mesures d'accompagnement d'autre part, dans la notice d'impact environnemental des SDAU. Ce dernier volet concerne plus particulièrement les villes de Fada N'Gourma, Tenkodogo et Manga, pour qui  la notice d'impact environnemental dans les SDAU doivent être revue afin de les rendre conforme au plan standard.

Et c'est sous réserve de la prise en compte des différentes observations formulées dans le projet final de chaque SDAU, que la Commission Nationale d'Aménagement et de Développement Durable du Territoire a adopté les six (06) SDAU soumis à leur appréciation. Reste les six autres qui seront également passés au peigne fin àune date ultérieure.

Tout en remerciant les membres de la commission pour la qualité du travail abattu, le Secrétaire Permanent de la Commission Nationale d'Aménagement et de Développement Durable du Territoire (SP/CNADDT) Jonas BATIONO a exhorté les différents ministères impliqués à plus de collaboration afin de mener à bien les projets d'aménagement du territoire. Il a enfin souhaité l'adoption des SDAU en Conseil des Ministres dans un proche avenir.

Photos

Sample Image Sample Images Sample Images Sample Images Sample Images Sample Images

Video

videoL'invité du jour sur africa 24