LE PROGRAMME DECENTRALISATION / DEVELOPPEMENT COMMUNAL PDDC/GIZ,

altC'est au total, huit outils de bonnes pratiques que le Programme Décentralisation/ Développement Communal PDDC/GIZ a élaboré au profit  des collectivités territoriales

  et à l'ensemble des acteurs de la décentralisation au Burkina. Ces documents qui concernent plusieurs domaines de la décentralisation comme le genre dans la planification locale, les plans locaux de développement, la comptabilité, la passation de marché, etc, ont été officiellement remis le vendredi 07 mars 2014 à l'Association des Municipalités du Burkina Faso, en présence du Ministre de l'Aménagement du Territoire et de la Décentralisation et des représentants des ministères dont les compétences sont déjà transférées. Les documents mis à la disposition des collectivités territoriales visent à améliorer la gouvernance locale dans les collectivités territoriales et à booster le processus de  décentralisation. De concert avec le Ministère de l'Aménagement du Territoire et de la Décentralisation, le ministère de l'Economie et des Finances, les services techniques déconcentrés et les organisations fa?tières des collectivités territoriales, le PDDC a  capitalisé en 2013 des produits sous forme de bonnes pratiques qui sont déjà utilisées par certaines  collectivités territoriales. Ces produits ont été par la suite validés sur le plan national. Cependant les produits ne sont pas connus et bien utilisés par les acteurs de la décentralisation. Ce qui réduit leurs impacts dans l'amélioration de la gouvernance locale.

 

 C'est donc pour permettre une meilleure connaissance des produits et une optimisation de leur utilisation que le PDDC a procédé le 07 mars 2014 à la remise d'un lot de ces bonnes pratiques élaborées  sous forme de documents au président de l'Association des Municipalités du Burkina Faso, Marin Casimir ILBOUDO, le maire de Ouagadougou, par l'intermédiaire du Ministre de l'Aménagement du Territoire et de la décentralisation Toussaint Abel COULIBALY. Selon le Conseiller Technique Principal du PDDC Martin MAYER, le programme qui est à sa quatrième phase, a noté que les problèmes récurrents rencontrés par les collectivités territoriales sont relatives entre autres à la méconnaissance des règles de planification et de passation de marché. Des difficultés qui trouveront leurs solutions dans l'utilisation des documents mis à la disposition de tous les acteurs de la décentralisation. Le ministre Toussaint Abel COULIBALY qui a salué le pragmatisme qui caractérise selon lui les relations entre le MATD et le PDDC, a précisé que son département  n'a pas l'intention d'imposer une tutelle pesante mais plutôt une tutelle qui favorise une prise en charge des collectivités par elles-mêmes. Et cela passe nécessairement par une maitrise des bonnes pratiques  que le PDDC entend disséminer sur l'ensemble du territoire burkinabéa-t-il ajouté.alt

Photos

Sample Image Sample Images Sample Images Sample Images Sample Images Sample Images

Video

videoL'invité du jour sur africa 24